Partenariat pour la conservation de la biodiversité: financement durable des systèmes d'aires protégées dans le bassin du Congo

©Thomas Breuer

 

La valeur économique des services générés par les ressources naturelles du bassin du fleuve Congo de l'écosystème est immense, et les coûts et les pertes économiques subies par la dégradation des écosystèmes et la perte sont donc considérables. Ces coûts ont des implications très importantes à la fois pour les efforts nationaux de développement économique durable et réduction de la pauvreté et pour les processus économiques dans d'autres parties du monde. Ces valeurs élevées impliquent fortement une valeur économique et le développement de la conservation des aires protégées dans la région.

Tous les éléments de la viabilité financière des aires protégées mesurée dans chaque pays de la région ont été trouvés à fonctionner à un niveau sous-optimal. Ce projet prévoit l'utilisation des fonds du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) pour surmonter les obstacles à la viabilité financière des aires protégées dans les six pays du Bassin du Congo.

Le Projet de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Bassin du Congo

Site Web du projet : https://www.financeapbassincongo.org

Six pays d’Afrique Centrale qui ont en commun le Bassin du Congo et qui appartiennent à l’Espace de la Commission des Forêts Afrique Centrale ont reçu un Don du Fonds pour l’Environnement Mondial IV d’un montant de 8 181 181 $ US, pour la mise en œuvre à travers le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), du projet régional « CBSP – Partenariat pour la conservation de la biodiversité – Mécanismes de financement durable des aires protégées du bassin du Congo – PIMS 3447 »  en vue de soutenir une approche et une méthodologie visant à relever le défi du financement des Aires Protégées aux niveaux local, national et régional. Le projet est mis en oeuvre par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) avec la Commission des Forêts Afrique Centrale (COMIFAC) comme partenaire d’exécution.

L’objectif de ce projet, d’une durée de 5 ans, est de mettre en place des capacités, des cadres institutionnels et des mécanismes modèles pour la viabilité financière à long terme des systèmes d’Aires Protégées et des écosystèmes associés. 

  • Couverture géographique

Le Projet couvre 63 aires protégées dans le 2ème massif forestier au monde qui est le Bassin du Congo.

Ce bassin représente environ 18,5 millions d'hectares  de 6 pays: Cameroon, CAR, Equatorial Guinea, Gabon, Congo, DR Congo.

Ces Aires protégées constituent 25% des forêts tropicales restantes du monde et abritent un puits de carbone estimée à 24-39 Gt.

Objectifs

Ce projet offre une approche et une méthodologie pour aborder le défi de financement des Aires Protégées aux niveaux local, national et régional. 

Son objectif global est de mettre en place des capacités, des cadres institutionnels et des mécanismes modèles pour la viabilité financière à long terme des systèmes des Aires Protégées et des écosystèmes associés dans six pays du Bassin du Congo: Cameroon, République Centrafricaine, Equatorial Guinea, Gabon, Congo, République Démocratique du Congo.

Résultats attendus

  1. Cadre juridique, politique et institutionnel visant à appuyer le financement de la conservation durable renforcé aux niveaux régional et national;
  2. Mécanismes améliorés / novateurs de création, de gestion et de décaissement de recettes pilotes;
  3. Outils de planification opérationnelle et de gestion rentable appliqués dans les aires protégées et les paysages associés

En savoir plus 

Découvrez le site web du Projet Régional de Financement durable des Aires Protégées du Bassin du Congo : https://www.financeapbassincongo.org

Et suivez le projet régional sur les médias sociaux : 

Statut:

Ongoing

Date de début de projet:

janvier 2015

Bureau de projet:

UNDP in Cameroon, Republic of

Partenaire d'exécution:

National Execution

Full project information  

Funding Support by

Nom du donateur

  • Global Environment Fund Truste
  • Prestations pour le dernier exercice comptable

    2019 948 969 $

    2018 1 366 406 $

    2017 612 294 $

    2016 226 639 $

    PNUD Dans le monde

    Vous êtes à PNUD Cameroun 
    Aller à PNUD Global

    A

    Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

    B

    Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

    C

    Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

    D

    Djibouti

    E

    Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

    G

    Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

    H

    Haïti Honduras

    I

    Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

    J

    Jamaïque Jordanie

    K

    Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

    L

    Laos Lesotho Liban Libéria Libye

    M

    Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

    N

    Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

    O

    Ouganda

    P

    Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

    R

    République dominicaine Rwanda

    S

    Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

    T

    Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

    U

    Ukraine Uruguay Uzbekistan

    V

    Venezuela Viet Nam

    Y

    Yémen

    Z

    Zambie Zimbabwe