Cérémonie de remise solennelle d’actes de naissance aux populations bénéficiaires des communies de Touloum, Maga et Mouvouldaye : Discours du Représentant Résident du PNUD

10 nov. 2017

Monsieur le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative ;

Monsieur le Gouverneur de la Région de l’Extrême Nord ;

Monsieur le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Maroua ;

Monsieur le Directeur Général du Bureau National de l’Etat Civil;

Messieurs les Maires de TOULOUM, MOULVOUDAYE et MAGA ;

Chères autorités en vos rangs et titres respectifs ;

Mesdames et Messieurs, les bénéficiaires des actes de naissance ;

Chers collègues ;

Mesdames et Messieurs ;


C'est un réel plaisir pour moi de m’adresser à vous, au nom du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), à l’occasion de la présente cérémonie de remise solennelle des actes de naissance aux populations des communes de Touloum, de Maga et de Moulvoudaye.

Je voudrais de prime à bord, remercier sincèrement Monsieur le Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, tutelle du Programme d’Amélioration de la Qualité des Services délivrés aux Usagers (PAAQSU) qui a tenu à être personnellement présent à cette cérémonie, malgré les multiples occupations qui sont les vôtres.

Mes remerciements vont également à l’ensemble des autorités administratives, politiques et traditionnelles pour leur accompagnement et leur engagement constants au côté du programme pour le bien-être des populations.

Je salue tout particulièrement les mots de bienvenue de M. le Délégué du Gouvernement de la Communauté urbaine de Maroua et note avec satisfaction, les mots de remerciement des Maires ici présents.


Monsieur le Ministre,

Mesdames, Messieurs,

Selon les chiffres de l'Unicef, 30% des enfants qui naissent au Cameroun ne se font pas établir un acte de naissance. Plus grave, seuls 6% des décès sont déclarés. A cela, s’ajoute l'inadéquation des ressources humaines, logistiques et infrastructurelles ainsi que l'irrégularité dans l'approvisionnement des centres d'état civil en registres d'état civil, la mauvaise qualité de leur archivage et de la qualité des services délivrés aux usagers. Tout ceci démontre à suffisance la nécessité pour le gouvernement et ses partenaires de prendre le problème à bras le corps en vue d’apporter des réponses appropriées.

A cet effet, dans le cadre du cycle de coopération 2013 – 2017, le Gouvernement du Cameroun et le PNUD ont conçu et mis sur pied le Programme d’Appui à l’Amélioration de la Qualité de services aux Usagers (PAAQSU). Ce programme a pour finalité d’inverser l’image négative qu’on les usagers des Services publics et d’améliorer la délivrance des services aux populations. Au moment où se programme tire vers sa fin, des résultats importants ont été atteints au premier rang desquels : Une Norme homologuée de Qualité de Service.

A côté des Cinq Services pilotes initialement prévus, le Gouvernement et le PNUD décident en 2015 d’expérimenter, grâce à la Norme déjà élaborée, la démarche qualité dans Six (6) Commues de la Région de l’extrême Nord. C’est ainsi qu’à la faveur d’un diagnostic organisationnel dont bénéficient les Communes de TOULOUM, MAGA et MOULVOUDAYE, il est fait état d’un déficit criard de production d’actes d’Etat Civile en général et d’actes de naissance en particulier. Il en sera de même pour les Communes de MORA, MOKOLO et KOUSSERI. Ces Six communes cumulant à elles seules un déficit de plus de 100 000 actes de naissance.

Le programme décide alors dans le cadre du processus de mise aux normes, de concevoir et de mettre en place un dispositif de production accélérée d’actes de naissance dans les Communes de TOULOUM, MAGA et MOULVOUDAYE. Le dispositif comprend :

        i.            La réorganisation interne des Services d’Etat civil au sein des Mairies cibles,

      ii.            L’organisation de la mobilisation population (chefferies traditionnelles, services de santé et d’éducation),

   iii.            La Mise en place des équipements logistiques,

   iv.            L’implication des autorités judiciaires, administratives et sanitaires,

      v.            Ainsi qu’une formation technique aux équipes constituées.

En moins de cinq mois, entre juillet et octobre 2017, les résultats sont spectaculaires :

·      Plus de 19000 actes produits en procédure normale et jugements supplétifs pour les trois Communes suscitées,

·      Plus de 21 millions de FCFA mobilisés par les populations au titre de leur contribution dans le processus ce qui est remarquable compte tenu de la situation économique bien connue, de cette Région,

·      Le plus important étant que la dynamique est définitivement lancée dans la mesure où des centaines de demandes continuent d’arriver dans chacune Commune.

Mesdames et Messieurs,

C’est l’occasion de remercier solennellement les Maires des trois Communes qui se sont investis particulièrement pour cette activité, le Gouverneur, le procureur Général et toutes les autorités judiciaires et sanitaires qui ont facilité l’accélération de cette procédure afin de donner une chance à des milliers d’enfants, de jeunes, de femmes et d’adultes.

En effet, l’acte de naissance est la clé qui ouvre, la fondation sur laquelle se construit toutes les autres initiatives. Sans acte de naissance, personne n’a d’existence officielle, personne ne peut aller à l’école, nul ne peut exercer un emploi décent, on ne peut participer pleinement à la vie citoyenne (ni élire, ni être élu), on est condamné à la sédentarisation et on est en définitive, une cible facile pour tout recrutement opportuniste.

Monsieur le Ministre,

Mesdames et Messieurs

C’est enfin l’occasion pour moi de lancer un appel pour que cette initiative ne s’estompe pas, que le Gouvernement et tous les partenaires se joignent au PNUD qui est disposé à apporter son appui. Que les autres municipalités emboitent le pas à TOULOUM, MAGA et MOULVOUDAYE pour soutenir et amplifier cette initiative.

Toutefois, le chemin à parcourir reste long, parsemé de défis et de nombreuses difficultés. Il ne saurait être parcouru sans un changement profond des pratiques et des mentalités

Aux populations bénéficiaires ici représentées, je vous invite à conserver précieusement ces actes, de vous faire établir les cartes nationales d’identité pour ceux qui en ont l’âge et de participer pleinement et désormais à la vie de votre cher et beau pays.


Vive la coopération Internationale.


Je vous remercie

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Cameroun 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe