Appui à la cohésion sociale dans la région de l'Extrême Nord

8 févr. 2017

Le Ministre de l'Economie, de la planification et de l'aménagement du territoire et la Représentante du PNUD entourés des bénéficiaires du projet "cash for work" cohésion sociale

Le Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont inauguré le marché à bétail de Makalingaï dans la région de l’Extrême Nord le jeudi 29 décembre 2016.

Situé à 35 km de Maroua, dans la Commune de Tokombéré dans le département du Mayo-Sava, le marché de Makalingaï, est le premier marché construit dans le cadre du projet « Cohésion sociale » pour la revitalisation des économies locales dans la région de l’Extrême Nord, qui accueille plus de 300 000 réfugiés et plus 198 000 personnes déplacées internes.

Dans l’immédiat, la construction du marché à bétail de Makalingaï renforcera le commerce du bétail sur pied et des produits animaux entre producteurs, acheteurs, revendeurs et exportateurs. Il constituera également un espace de brassage et de cohésion entre 3 000 personnes issues des communautés d’accueil et d’environ 2 000 personnes déplacées internes.

« Le PNUD est engagé et redoublera ses efforts pour le plaidoyer auprès des différents donateurs pour aider les réfugiés et les déplacés internes, sans oublier les communautés qui les accueillent et partagent le peu dont elles disposent, car au-delà de l’assistance humanitaire, ces personnes méritent de reprendre des activités d’auto prise en charge » a indiqué Mme Najat Rochdi,  Représentant Résident du PNUD.

 «L'assistance c'est bien au début mais elle ne doit pas être permanente. Nous devons aider les populations à s'autonomiser » a rajouté M. Louis Paul Motaze, Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire.

Afin de compléter l’assistance humanitaire dans cette région frappée par une crise sécuritaire, et préparer le retour rapide à une vie normale des communautés, le PNUD accompagne le gouvernement du Cameroun depuis deux ans dans la mise en œuvre du Relèvement Précoce à l’Extrême Nord et à l’Est. C’est dans ce cadre qu’à la demande des acteurs locaux cinq marchés ont été construits et réhabilités à Mokolo, Mora, Kousseri, Batouri et Yokadouma dans les régions de l’Extrême Nord et de l’Est, profitant ainsi à plus de 10 000 hommes et femmes de ces localités ainsi qu’aux pays frontaliers (Nigéria, RCA, Tchad) chaque semaine pour la vente et l’achat de bétail et d’aliments.  

Le projet « Cohésion sociale », dont l’objectif est de soutenir la prévention de l’extrémisme violent dans l’Extrême Nord à travers l’autonomisation et l’offre d’opportunités économiques aux couches vulnérables spécialement les jeunes et les femmes, est mis en œuvre par le PNUD en partenariat avec la FAO, la JICA et l’UNFPA avec le soutien financier du Japon. 

Contact information

Horoko Konno, Resources Mobilization and Communication Specialist/ Projet cohésion sociale ; hiroko.konno@undp.org; +237 2220 08 00

Cyprien Gangnon, Senior Project Manager/ Projet cohésion sociale ; cyprien.gagnon@undp.org