De nombreux jeunes ont exprimé point de vue lors des discussions à la conférence sur le rôle du secteur privé dans la réalisation des ODD

 

Le Programme des Nations Unies pour le développement au Cameroun a incité le secteur privé à tirer parti des possibilités commerciales offertes par les Objectifs de Développement Durable (ODD) et à contribuer à la réalisation de ces objectifs.

Cet appel a été lancé le 18 février 2019, à Yaoundé, lors d'une conférence intitulée « Le secteur privé : moteur essentiel de la réalisation des objectifs de développement durable ». La conférence s’est tenue en marge du salon Promote 2019 - le salon international de l'entreprise, de la PME et du partenariat - au Cameroun.

Lors de la conférence, le ministre délégué au ministère de l'Économie, de la Planification et du Développement régional, Paul Tasung, a félicité les Nations Unies pour leur soutien constant dans la contribution à l'émergence du pays. Il a ajouté que le gouvernement considérait les ODD comme un facteur clé du développement du pays. « Le Cameroun est en train d'améliorer l'environnement des affaires du secteur privé afin de renforcer son rôle dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable », a ajouté le ministre.

« Il n'y a pas de développement durable au Cameroun sans le secteur privé », a souligné Allegra Baiocchi, Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Cameroun, en exhortant le secteur privé à saisir les opportunités commerciales offertes par les ODD dans leurs domaines respectifs. 

Dr Pierre KAM, Président de la Commission Affaires Internationales et relations avec le Diaspora  GICAM et Secrétaire générale APECCAM a soulevé que les entreprises doivent s’approprier du concept des ODD. En s’adaptant à ces objectifs , elles peuvent améliorer l’efficacité pour saisir les opportunités futures et accroître leurs capacités à développer des nouveaux marchés. 

 

Paul Tasung, ministre délégué au ministère de l'Économie, de la Planification et du Développement régional.

 

Les témoignages des chefs d’entreprises ont montré que l’on peut faire des affaires tout en contribuant au développement social dans le cadre des ODD. Mme Olivia BOUM Directrice Générale, KMERPAD, a témoigné à travers la production des  services hygiéniques biologiques et lavables,  comment son entreprise a contribué à l’amélioration des réussites scolaires et la santé  des jeunes filles.

Mme BAYEMI,  DG de FRUITSCAM, une entreprise opérant dans l’agro-industrie a parlé de l’originalité de son entreprise qui apporte une contribution à la résolution du phénomène social des jeunes filles-mères et des femmes vivant dans les conditions précaires.

Un autre mode de contribution des entreprises au financement des ODD concerne aussi les mécénats.  Dans ce sens, Mme Ehabe Elizabeth de la Fondation Orange a souligné la nécessité de la création de partenariats public-privés, ainsi que de la création de partenariats au sein du secteur privé. 

M. Andrianarison Francis, économiste principal du PNUD Cameroun et modérateur de la conférence, a souligné le  que le secteur privé joue un rôle important  en matière d’emploi, d’investissement et de création de richesse  dans le développement du pays et aura encore un rôle beaucoup plus important dans la réalisation des ODD qui cadre aussi dans l’esprit de l’émergence que vise le pays dans sa vision 2035. Il a rassuré le gouvernement et les représentants du secteur privé présents sur la nécessité de continuer d'approfondir les discussions sur la promotion du rôle du secteur privé dans la réalisation des ODD, contribuant ainsi à l'émergence du Cameroun.

Vue du panel à la conférence « Le secteur privé : moteur essentiel de la réalisation des objectifs de développement durable ».

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Cameroun 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe