Apporter de l’espoir aux personnes vulnérables à travers des interventions de cohésion sociale

8 févr. 2017

inspection de la plantation de carottes par l'équipe de l'ONG

«J'ai dû arrêter l'école à cause du manque de ressources financières. Depuis ce moment, je cherchais une activité qui me permettrait de prendre en charge mes besoins. Heureusement, aujourd'hui, je suis un bénéficiaire du projet, qui m'a donné l'occasion de réaliser ce que j'ai désiré. Ainsi témoigne Christine Danada, une jeune camerounaise âgée de 22 ans.

Christine est bénéficiaire du projet de cohésion sociale mis en œuvre dans les communautés de Zamai et Mozogo, dans la région de l’Extrême Nord, grâce à un partenariat entre Plan International et le Programme des Nations Unies pour le Développement. Le projet vise à améliorer les conditions de vie et à renforcer la cohésion sociale dans les communautés cibles, en intégrant 50 jeunes femmes et 50 jeunes hommes dans les activités économiques locales. Les principales activités du projet comprennent la mobilisation communautaire, la formation professionnelle, les activités génératrices de revenus et surtout la formation à la prévention de la violence et à la promotion de la cohésion sociale. «Mes amis m'ont conseillé de quitter le village pour une aventure à Yaoundé. Je me préparais déjà à partir quand j'ai été choisie comme bénéficiaire de ce projet. Je mettrai le meilleur de mes efforts pour améliorer mes conditions de vie », témoigne Daouda Bouba, âgé de  26 ans.

Plan International Cameroun est une Organisation Non gouvernementale, partenaire du PNUD  dans le cadre du projet cohésion sociale, financé par le Gouvernement japonais.