S'abonnerSubscribe

Article

  • Des enseignants des écoles coraniques outillés pour la prévention de l'extrémisme violent 4 août 2017

    Education à la citoyenneté et insertion professionnelle sont les nouveaux modules proposés dans les écoles coraniques pour prévenir l’extrémisme violent dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

  • Nouveau Représentant Résident du PNUD au Cameroun 18 juil. 2017

    Mme Allegra Maria Del Pilar Baiocchi est le nouveau Coordonnateur Résident du système des Nations Unies, Coordonnateur humanitaire et Représentant Résident du Programme des Nations Unies pour le Développement au Cameroun

  • Remise d’équipements au Centre d’Ecoute, d’Orientation, de Conseil et d’Accompagnement de la Commune de Batcham dans la Région de l’Ouest 28 juin 2017

    Le Représentant Résident par intérim du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), M. Bouri Jean Victor Sanhouidi, sera en visite de terrain le mercredi 28 juin 2017 dans la commune de Batcham, dans la Région de l’Ouest du Cameroun.

  • Les femmes partenaires d’une économie durable 9 mars 2017

    Les femmes du Cameroun se joignent aujourd'hui à la communauté internationale pour commémorer la 32e édition de la Journée internationale de la femme (JIF) célébrée le 8 Mars chaque année. La célébration de cette année, consacrée au thème : « Les femmes dans un monde du travail en mutation : Planète 50/50 d'ici 2030 », vise à sensibiliser et à attirer l'attention internationale sur les défis auxquels les femmes sont confrontées dans le secteur de l'emploi.

  • Le Japon poursuit son assistance en faveur des personnes affectées par les crises sécuritaire et humanitaire au Cameroun 6 mars 2017

    Le Gouvernement du Japon a renouvelé son soutien aux populations camerounaises et réfugiées centrafricains et nigérians, affectées par la double crise sécuritaire et humanitaire, en accordant un nouveau financement de 6,21 millions de dollars US aux programmes des agences des Nations Unies et ce pour l’année 2017.

  • Apporter de l’espoir aux personnes vulnérables à travers des interventions de cohésion sociale 8 févr. 2017

    «J'ai dû arrêter l'école à cause du manque de ressources financières. Depuis ce moment, je cherchais une activité qui me permettrait de prendre en charge mes besoins. Heureusement, aujourd'hui, je suis un bénéficiaire du projet, qui m'a donné l'occasion de réaliser ce que j'ai désiré. Ainsi témoigne Christine Danada, une jeune camerounaise âgée de 22 ans.

  • Appui à la cohésion sociale dans la région de l'Extrême Nord 8 févr. 2017

    Situé à 35 km de Maroua, dans la Commune de Tokombéré dans le département du Mayo-Sava, le marché de Makalingaï, est le premier marché construit dans le cadre du projet « Cohésion sociale » pour la revitalisation des économies locales dans la région de l’Extrême Nord, qui accueille plus de 300 000 réfugiés et plus 198 000 personnes déplacées internes.

  • Les minéraux de développement : Un secteur en pleine expansion 6 déc. 2016

    Le secteur des minéraux de développement est resté pendant longtemps négligé au Cameroun, pourtant, l’exploitation et la transformation minière sont porteuses de développement d’activités économiques diversifiées, de création d’emplois et de développement des communautés locales, tant grâce à la redistribution et la bonne gestion des revenus que par le développement d’infrastructures sociales.

  • Allocution de Mme Najat Rochdi à la cérémonie officielle de la Journée des Nations Unies 27 oct. 2016

    En 2016, plus de 250 millions de dollars ont été mobilisés pour répondre aux priorités de développement et celles humanitaires et concentrées principalement dans les régions de l’Adamaoua, de l’Est, de l’Extrême Nord et du Nord dont 90 M USD pour des programmes bénéficiant à la jeunesse et appuyant les objectifs du plan triennal jeunes.

  • Conférence de presse à l'occasion de la journée des Nations Unies: Déclaration de Mme Najat Rochdi 21 oct. 2016

    Depuis 2013, le Cameroun fait face à une crise humanitaire et sécuritaire sans précédent, avec la présence dans le pays de près de 320 000 réfugiés et demandeurs d’asile ayant fui les conflits en République Centrafricaine et au Nigéria, auxquels s’ajoutent plus de 190 000 camerounais qui ont dû abandonner leur village, leur terre, leur maison en raison des exactions du groupe Boko Haram, le Cameroun étant le 2e pays le plus affecté par la crise du Lac Tchad avec 1,5 millions de personnes affectées.