Programme d'inclusion économique et sociale

Contexte et justification du projet

Selon l'enquête camerounaise des ménages III, la croissance économique observée ces dernières années n’a pas eu d’impact significatif sur la réduction de la pauvreté, en particulier en milieu rural où l’incidence de la pauvreté est passée de 49,9% à 55% de 2001 à 2007. 

En matière d’éducation, l’EDS-MICS 2011 met en lumière d’importantes disparités en défaveur des femmes : dans la tranche d’âge 15-49 ans, 20% de femmes demeurent sans instruction, contre 8% d’hommes.

L’analphabétisme frappe davantage les femmes qui comptent 77% et 18% respectivement dans l’Extrême Nord et le Littoral contre 47 et 7% pour les hommes.

Dans le domaine du VIH/SIDA, les femmes (5,6%) demeurent toujours plus vulnérables que les hommes (2,9%).

Par conséquent, l’accélération de la lutte contre la pauvreté et l’atteinte des OMD passent par la prise en compte des préoccupations des personnes en situation de vulnérabilité  dans les politiques et stratégies. Dans nombre de cas, l’absence ou la faible prise en compte desdites préoccupations trouve son origine dans la faible participation des groupes de populations concernées aux instances de décisions politiques, économiques et sociales.

Afin de lutter efficacement contre la pauvreté, il apparaît crucial d’intégrer systématiquement et effectivement les préoccupations des populations en situation de vulnérabilité dans les instruments nationaux de planification. Cet impératif est perçu par le Gouvernement qui s’est engagé à une meilleure prise en compte des problématiques des groupes en situation de vulnérabilité, du genre, de l’équité et des dimensions transversales (environnement, démographie, VIH/Sida, droits humains, etc…) dans les documents de politiques aux niveaux national et local. De plus, dans le cadre de la mise en œuvre du DSCE, il vient de lancer l’actualisation de la Stratégie Sectorielle de Développement Social (SSDS).

L’appui du PNUD se situe dans cette dynamique et s’inscrit dans un cadre plus global de l’appui que le Système des Nations Unies compte apporter au Cameroun durant le cycle 2013-2017, à travers l’UNDAF. Il a pour objectif de renforcer la prise en compte systématique et effective des préoccupations des groupes vulnérables ainsi que des  autres dimensions transversales (environnement, VIH et SIDA, etc.) dans les plans communaux de développement, et stratégies sectorielles et ministérielles/PAP. Il vise également à contribuer à la création de conditions pour la participation des mêmes groupes aux décisions politiques et sociales les concernant.

Objectifs du Projet

  • Contribuer à l’amélioration de la prise en compte des préoccupations des groupes en situation de vulnérabilité dans les politiques et stratégies.
  • Contribuer à l’amélioration de la participation des groupes en situation de vulnérabilité sociale à la prise de décisions politiques et sociales.

Zone d'intervention



Niveau central : MINEPAT et Ministères en charge des dimensions transversales concernées (genre, handicap, VIH/SIDA, jeunes etc.)

Niveau décentralisé : Communes: Lagdo, Pitoa,  Maga, Kousséri, Darack, Moulvoudaï, Touloum, Kribi 1 

Source de financement du projet


Bailleur de fonds Contribution
Gouvernement du Cameroun $2 500 000
Programme des Nations Unies pour le Développement $2 500 000

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Cameroun 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe